img tyls

The MOTHERcyclist - Un petit rappel

Je suis une MOTHERcyclist et voici ce que j'ai à te dire !

On a toutes nos activités pour s’évader. Moi, c’est la moto. Assise derrière Mon Homme, sur sa monture tonitruante, on se gave de paysages et d’odeurs. Cet été, on a parcouru pas loin de 7000 kilomètres. Ça en fait du millage à se faire brasser le popotin et avaler des mouches. Ça laisse aussi beaucoup de temps pour observer la conduite des autres et pour éviter quelques accidents qui auraient pu nous être fatals.
Je suis une MOTHERcyclist ! J’ai 3 petits bonhommes qui m’attendent à la maison. Bien sûr, ça ne rend pas ma vie plus importante que la tienne, mais ça me fait 3 excellentes raisons pour ne pas revenir à la maison dans une petite boite de Plywood. Sans négliger le fait, que j’aime la vie tout court.
Donc, cet été, j’ai eu peur. Plusieurs fois. Et pas à cause de la conduite téméraire de Mon Homme, mais à cause de mon prochain. Oui, il y a les dangers inhérents à la moto, ceux qui définissent naturellement les accidents et ça, ça fait partie du risque acceptable. Du moins, de celui que je prends, en toute conscience, toutes les fois que je joue la bum derrière Mon Homme. Ce que je n’assume pas cependant, ce sont les risques que les autres conducteurs prennent et qui mettent nos vies en jeu.
Le manteau de cuir, ce n’est pas seulement pour jouer les durs, il s’avère que ça et le casque, ce sont les seules protections qu’ont les motocyclistes. Même si une moto ça répond bien, un freinage brusque ou une collision peut avoir un impact sans retour. Je m’explique ;
Les flashers, ça ne vient pas en option sur les voitures. C’est stock. Ils servent à indiquer aux autres conducteurs ton intention de tourner prochainement et donc, conséquemment, que tu ralentiras ou freineras.
Il y a un petit truc sur le côté de ta voiture nommé miroir. Ils servent à avoir une vision périphérique lorsque tu es sur la route. Ça veut dire qu’en théorie, tu sais où sont les autres véhicules, en tout temps. Ils sont aussi très utiles lors des changements de voie.
Les petites lignes dessinées au sol ne sont pas là pour faire joli. Elles servent à indiquer si oui ou non tu peux faire un dépassement ou un changement de voie et à partir de quel moment faire ta manœuvre. Tu ne peux pas changer de voie lorsque la ligne est pleine. Des ingénieurs ont bien réfléchit à la chose avant toi et j’ai bien confiance en leur jugement, contrairement au tiens.
Lorsque je peux sentir la chaleur de ton moteur sur mon fessier, c’est que définitivement, tu es trop proche. Si la voiture derrière toi d’emboutie, tu m’emboites. Toi, tu t’en sortiras probablement très bien, mais je suis moins optimiste en ce qui concerne Mon Homme et moi.
Là, c’est le pompon. Si, en 2016, tu fumes toujours dans ta voiture, tu me décourages. Mais si tu fumes dans ta voiture et que tu jettes ton mégot par la fenêtre, tu me fais perdre foi en notre espèce. Un butch de cigarettes dans une botte, le visage ou une veste, ce n’est pas vraiment la joie.
Là, c’est certain, plusieurs vont me taxer de chialeuse et me dire que j’ai juste à ne pas faire de moto. Peut-être.
Mais si tu te reconnais dans ce texte, c’est peut-être toi qui devrais remettre ton permis de conduire dans la boîte de céréales où tu l’as trouvé. Parce qu’honnêtement, qu’on soit en moto, en auto, à pied ou en vélo, tous ces comportements sont susceptibles d’avoir de graves conséquences. C’est juste que moi… j’ai eu le temps de bien les remarquer. 7 000 kilomètres, tsé.
Conduisez prudemment et partagez la route !