La fois où on ne voulait pas aller à Chambly

Dimanche matin. Il fait beau, froid et venteux. Qu’à cela ne tienne, nous sommes à la fin du mois de mai et il faut (oui, car c’est comme vital) bien rouler. Alors, on part, direction Magog. De la rive nord de Montréal, pour atteindre, ne serait-ce que le début du commencement de la rive sud, il faut de la patience. Beaucoup de patience. Entre les cônes oranges, les détours, les accidents et le Point Champlain fermé, il nous faudra 2.5h pour atteindre l’autres rive. Disons qu’arriver à Saint-Jean-sur-Richelieu, le facteur bonheur est assez bas. On change notre plan. Tant pis pour Magog, on va plutôt suivre la Route du Richelieu.

 

img tyls

Routes empruntées : La Route du Richelieu

C’est un parcours de 265 kilomètres qui, du côté Canadien, part de Lacolle jusqu’à l’embouchure du Fleuve Saint-Laurent à Sorel Tracy. Nous, on a amorcé le parcours à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Sur la route : Chambly, Saint-Basil, Beloeil, Saint-Marc-sur-le-Richelieu, Saint-Antoine-sur-le-Richelieu, Saint-Roch-de Richelieu, Sorel-Tracy… Toute cette route, tous ces villages sont magnifiques et ont beaucoup à offrir aux touristes. Que l’on pense au Lieu Historique de Fort-Lennox, au Carré Royal de Sorel-Tracy, au Fort de Chambly, à la maison des Gouverneurs ou au canal de Chambly et à son écluse no.9, tous ces lieux valent le détour.

img tyls

Notre coup de cœur

Le Parc riverain Marcel-Fortier : Non, mais, la VUE. Amenez votre couverte et installez-vous là, le temps de juste prendre le temps. Vous pourrez aussi admirer les vestiges de la centrale hydroélectrique Richelieu-Chambly.

Où casser la croûte:

Sans aucune hésitation, on vous conseille la Crêperie du Vieux-Beloeil. Dans un endroit qui doit dater d’au moins 200 ans, on y sert plus d’une soixantaine de sortes de crêpes bretonnes. Une crêpe Pâte d’amendes et crème fouettée… c’est assez difficile à battre.

Où; 940 rue Richelieu, Beloeil